Red Sight

Chronique du Monde des Ténèbres, Jeu de rôle par forum.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top

Aller en bas 
AuteurMessage
Terry

Terry

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeMar 10 Avr - 3:24

Le Rockefeller Center, c'est un des complexes les plus célèbres et imposants de la ville. Le GE building, septième plus haut bâtiment de la ville, une des merveilles de l'art déco new-yorkais, trônait sur cette partie de Manhattan. Moins célèbre que ses semblables, le Chrysler Building et l'Empire State Building, il n'en était pas moins splendide, brillant de sa timidité modeste.


Un gala au top... of the Rock


Terence sortait du Hard Rock Cafe, il venait de déguster un somptueux steak avec un cola diète et quelques frites en observant les écrans qui projettaient des captures lives de certaines des plus grandes îcones rock de l'histoire. Le tout lui tournait dans la tête, il avait mis les pieds dans ce lieu béni trop peu de fois depuis les derniers mois. Il sorti tranquillement en détaillant les costumes de John Bonham et de Bob Dylan ainsi que la basse aux formes de violon autographiée de Paul McCartney. Il monta les marches vers le rez-de-chaussée, passa le petit commerce et sorti - il se rendait à cette réception que donnait le Parti démocrate dans la Rainbow Room du Top of the Rock.

Il errait dans les rues de la grosse pomme éclairée par les lampadaires et les phares des dizaines de voitures. Il avait cette désagréable impression d'être suivit par quelque chose de très silencieux jusqu'à ce qu'il pénètre dans le GE building.

Terence revêtait un costume bleu marine qui contrastait avec sa chevelure blonde, des chaussures de qualité au cuir impeccablement ciré. Sa chemise d'un blanc éclairé et joliement accompagnée d'une cravate dorée s'agençait bien avec l'ensemble.

Il arriva à la soirée vers 20h. L'ascenceur au plafond vitré et qui laissait paraître sa monté vertigineuse de plusieurs dizaines d'étages en moins d'une minute lui donna la nausée, mais il se resaisit; cette soirée était importante, car c'est la compagnie Cassidy & Baycroft's qui louait la salle. Il réajusta sa cravate et pénétra.

_" Monsieur désire-t-il quelque chose?" s'enquit de répondre un serveur qui semblait aussi bien habillé que les gens présents.
_ "Oh, non merci, je resterai sobre ce soir, mes frais de taxi sont exhorbitants..." répondit Terence en une blague qu'il était le seul à comprendre. Il s'avança dans cette assemblée de gens tous plus influents les uns que les autres.

Un hit de Guns N'Roses se mit subtilement à tourner dans sa tête:

Welcome to the jungle
We take it day by day
If you want it you're gonna bleed
But it's the price you pay...
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeMer 11 Avr - 18:25

Avocats, hommes d’affaires, célébrités, etc. Une bonne partie du gratin new-yorkais était présente, tout le beaux linge démocrate pour ainsi dire.

De nombreux groupes de discussions s’étaient formés ici et là. Pour autant tous parlaient du même sujet ; la réélection du républicain Michael Bloomberg au poste de maire de la Grande Pomme. Les résultats étaient tombés le mois dernier. Cela faisait le quatrième mandat consécutif du parti adverse. Les discussions allaient bon train et le ton était parfois enlevé. Certains se demandaient bien comment il était possible de faire face à un homme qui finançait lui-même sa campagne à hauteur de cinquante millions de dollars, tandis que d’autres s’indignaient quant aux soutiens de certains élus démocrates locaux dont avait bénéficié le candidat républicain. Le Times lui-même, pourtant journal de référence de la gauche, avait pris fait et cause pour Bloomberg. C’est dire si Fernando Ferrer, le candidat démocrate, avait eu peu de chance de l’emporter avec ses quelques quatre millions de dollars investis dans sa campagne, dollars péniblement récoltés auprès de donateurs.
Bien que tous démocrates, l’atmosphère était donc tendue entre ceux qui soutenaient Bloomberg et les autres qui ne comprenaient pas un tel comportement de la part de membres du parti. Les premiers arguaient que le Maire était un républicain, certes, mais libéral car pour le droit à l’avortement, un contrôle plus poussé sur les armes, etc, et que son premier mandat témoignait de ses compétences. Les seconds qualifiaient Bloomberg d’opportuniste car selon eux ce n’étaient pas pour rien qu’il était le trente-quatrième homme le plus riche du pays. Tout le monde savait d’ailleurs que si Bloomberg avait choisit le parti républicain, c’était uniquement pour éviter les élections primaires démocrates. Ses détracteurs semblaient prendre sa comme une vieille trahison, et ils étaient d’autant plus amers que le parti venait de perdre la course à la mairie avec cette fois un écart de presque 20 %, et que c’était donc la victoire la plus écrasante jamais enregistrée dans une ville pour le parti républicain.

Bref, malgré le cadre idyllique de la Rainbow Room, l’ambiance de début de soirée était plutôt conflictuelle.

Terence était avec des connaissances du parti. Bien malgré lui, on l’avait invité dès son arrivée à rejoindre une conversation. Il se contentait plutôt d’écouter, d’hocher la tête par ci, de lancer un regard accommodant par là. Il était plutôt distrait ces derniers temps. Et puis bien qu’il n’était pas passionné par les discussions en cours, au moins était-il à côté du buffet, l’endroit idéal en attendant que le repas commence…

Au fil de la soirée, qui se faisait de plus en plus longue, plusieurs personnes le félicitèrent pour la réception. Car avant toutes choses, c’était ce pour quoi il était là. Il devait faire en sorte que le nom de Cassidy & Baycroft's soit sur toutes les bouches, et plus la soirée avançait, plus cela s’annonçait bien. Les salutations et les louanges se succédaient, à l’instar des cocktails au succès croissant. Deux trois heures plus tard, une fois le repas terminé, le climat s’était définitivement allégé. La gaîté était maintenant de mise, tout se passant donc pour le mieux. C’était la moindre des choses car la Cassidy & Baycroft's company n’avait pas lésiné sur les moyens. Haute cuisine, musiciens, etc. Mais c’était surtout le lieu qui primait Car non seulement la réception jouissait du merveilleux cadre de la Rainbow Room, mais c’était également la première réception de cette importance qu’on donnait ici depuis que la plate-forme d’observation Top of the Rock située au sommet du gratte-ciel avait été réouverte il y a quelques semaines de ça, alors qu’elle était fermée depuis 1986.
La pluie ne dissuadait pas les nombreuses personnes de profiter de cet incroyable point de vue qu’offrait l’endroit, rivalisant avec celui qu’on pouvait avoir du quatre-vingt-sixième étage de l’Empire State Building.

Terence s’y trouvait lui aussi. Cela lui permettait de respirer avant de redevenir le "parfait camarade", modèle d’une éducation exemplaire, idéal pour soigner l’image de la compagnie familiale. Une averse invita brusquement les convives qui se trouvaient dehors à rejoindre la soirée qui continuait à l’intérieur, laissant Terence seul face à New York, du moins le croyait-il.

Ce n’est qu’au bout de quelques minutes, qu’à l’abri de son parapluie, Terence aperçut une femme qui se trouvait au niveau inférieure. Comme absente, elle contemplait les myriades de lumières qui revêtaient la ville, ne se souciant aucunement de la pluie qui avait déjà dû la tremper. Bien que Terence ne la voyait que de dos et qu’il la distinguait mal en raison du mauvais temps, cette femme lui paraissait étrangement familière…

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Topattherockpv7
Revenir en haut Aller en bas
Terry

Terry

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeJeu 12 Avr - 3:10

Terence restait là, fixant les têtes des gratte-ciels new-yorkais. La pluie qui s'abattait sur l'immeuble avait donné un coup de fraîcheur à cette nuit d'hiver déjà peu chaleureuse. Sous son parapluie, estampé du logo de la compagnie de son père, il semblait contemplatif. Il abaissa le regard et remarqua alors la forme singulière d'une femme.

Les émotions que cette vision suscitèrent chez lui le laissèrent hésitant. Cette figure, qu'il croyait avoir déjà aperçu, l'effrayait. Pourquoi? C'est bien la question qu'il se posait depuis un moment... Qu'avait-elle d'effrayant, si ce n'est qu'elle n'accourait pas à la moindre goutte de pluie comme les autres invités. Tirailler entre son désir de la connaître, envie qu'il ne s'expliqua pas plus que sa frayeur, il descendit doucement l'escalier parallèle qui menait au balcon inférieur en prenant soin de ne pas souiller ses chassures plus qu'elles ne l'étaient déjà.

Il s'approcha doucement et en un geste prémédité que seuls les films romantiques ou les James Bond enseignaient, il plaça son parapluie au dessus de la tête de l'inconnue, laissant une ouverture à la pluie qui s'empressa d'attaquer cette chevelure blonde, comme si elle eût dérangée les gouttelettes. Il posa ses yeux vers la splendeur trempée de New York et ajouta, sans pour autant regarder la femme:

_ "Vous allez attraper froid, madame... Les hivers new-yorkais sont impitoyables" dit-il sur un ton se voulant abordant, chaleureux, mais visiblement nerveux, comme s'il avait cherché quelque chose à dire et que rien de pertinent ne lui était venu à l'esprit.

_ "Alors, que faites-vous donc trempée sous cette pluie glaciale?" Après réflexion, sa question lui sembla stupide. Mais il ne pouvait rien y changer, revenir sur ses mots démontrerait une nervosité apparente... Enfin, plus apparente qu'elle ne l'est déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeLun 16 Avr - 13:19

Elle paraissait avoir vingt-cinq ans, tout au plus, blonde, les cheveux mi-longs. La pluie avait défait sa coiffure, de longues mèches plaquées sur son front recouvrant en partie son visage. Mais cela ne suffisait pas à dissimuler la beauté de cette jeune femme que Terence ne put alors que remarquer. Car sans s’en être réellement rendu compte, il avait posé son regard sur elle. Du coin de l’œil, il admirait ce profil qui paraissait si délicat.

_ "Une telle beauté ne vaut-elle pas la peine d’attraper froid ?" dit-elle en souriant alors qu’elle regardait toujours New York. Ses yeux vinrent ensuite croiser ceux de Terence qui n’avait put décrocher son regard de la jeune femme. "Cette ville est magnifique."

Elle avait les yeux bleus, presque gris. Alors qu’elle venait de regarder Terence, ce dernier ressentit une brève vague de chaleur qui lui fit oublier pour un cours laps de temps la rigueur du climat.

_ "Et vous, que faites vous donc sur ce toit ? …Si ce n’est abriter une femme que vous devez sûrement penser être folle" s’amusa-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Terry

Terry

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeMer 18 Avr - 6:42

La crainte qu'avait ressenti Terence s'était rapidement dissipée, dès que son regard croisa celui de cette énigmatique blonde. Le jeune homme, généralement réservé et d'apparence imperturbable éprouvait toujours cette fébrilité destabilisante. Il continuait d'observer la jeune femme et jettait quelques fois les yeux vers New York, qui semblait l'intéresser beaucoup moins depuis quelques instants.

_ " Je prend l'air... Et l'eau. Vien un temps où un des principaux organisateurs doit se détendre, évacuer le stress. Quelle meilleure cure que les vents frais, les pluies glaciales et une cité toute en lumière observée à des centaines de mètres du sol?" Sa réponse était posée, bien dictée et semblait empreinte d'une assurance mondaine aux tendances humoristiques américaines à la Jon Stewart.

_ "J'ose comprendre, madame, que par votre présence ici, vous préférez un magnifique paysage pratiquement voilé et un climat digne de l'Alaska aux tapis rouges et aux martinis? Oh, je devrais en être outré, mais ma présence prouve plutôt que ce sentiment est réciproque." Il marqua une brève pause, mais quelque peu maladroitement, il renchérit...
_ " Êtes-vous familière avec le Parti démocrate, madame?"
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeJeu 19 Avr - 2:44

_ "Madame ?" s’étonna l’énigmatique jeune femme alors qu’elle profitait à nouveau de la vue que l’endroit offrait. "Mademoiselle, je vous en prie ! Vous devez être Terence Cassidy. Enchanté." Souriante, elle avança de quelques pas et sortit de l’abri que le parapluie de Terence lui avait procuré. Le bruit de l’averse ne couvrit pas celui que ses escarpins firent. "J’ai moi aussi des amis démocrates… Mais me voilà, car tout comme vous je souhaitais respirer. Seulement, ce spectacle m’a une fois encore coupé le souffle."

Tournant le dos à Terence, la jeune femme posa ses mains sur l’une des nombreuses vitres qui formaient à elles toutes une barrière sensée dissuader les âmes égarées de prendre leur envol. Ses doigts perturbaient la cascade que l’eau façonnait en coulant le long de ces vitrages tant cette averse était virulente.

_ "Je chéris cette ville. Je la connais et l’ai vu changer…" murmura-t-elle. Elle paraissait dévorer du regard les gratte-ciels, toutes les lumières qui en émanaient étant autant d’étincelles qui se reflétaient dans ses yeux. "Un exemple Mr Cassidy ; Hell’s Kitchen." Le ton de sa voix se fit plus affirmée. Elle tourna son regard vers l’ouest. "On l’a rebaptisé Clinton. Les prix ont flambés, obligeant ses habitants à aller vivre dans le Queens. A Clinton, on a construit des copropriétés, des clubs de gym, une galerie d’art, un cybercafé...

La jeune femme mit sa tête en arrière, laissant la pluie caresser son visage, comme si elle souhaitait s’éclaircir les idées.

_ "C’est sans parler de Times Square et de ses airs de Disney World, de Central Park conquis par les touristes, … Je suppose que nous devons remercier Mr Giuliani pour tout ça" reprit-t-elle. On pouvait croire qu’elle avait le vague à l’âme lorsqu’elle susurra ces quelques mots : "Le nouveaux New York."
Revenir en haut Aller en bas
Terry

Terry

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeJeu 19 Avr - 4:12

_ "Ne vous en indignez surtout pas, mademoiselle, le terme madame est fut utilisé à des fins de convenance. Plus neutre, je l'ai jugé approprié. J'aurais utilisé le même "madame" pour une jeune fille de quatre ans et demi si elle s'était retrouvée à une réception démocrate." Ajouta Terence en gardant son sang froid, rassuré par le sourire de la jeune demoiselle.

_ "Je suis bien Terence Cassidy. L'enchantement, quant à lui, est pour moi."

Il porta une grande attention aux faits et gestes de cette femme. Son attitude à la fois raffinée et désinvolte l'intriguait au plus au point. Il n'était pas commun de voir quelqu'un à une réunion politique se "mouiller".

Puis, il écouta attentivement son récit. Il fut quelque peu perturbé, troublé. Cette femme, qui ne semblait pas plus âgée que lui, semblait avoir un bagage énorme. Terence avait à peine eu connaissance de ce qu'était Hell's Kitchen, si ce ne fut qu'il connu quelques "réfugiés" de la cuisine de l'Enfer durant ses tournées dans les quartiers défavorisés.

_ "Mademoiselle, si je vous soupçonne être la seule personne de cette réception à se pavaner ainsi vêtue sous la pluie, je suis persuadé que vous êtes la seule à regretter le renouveau de Clinton et l'émergence d'un Manhattan entièrement bourgeois." Il marqua encore une fois une pause, son ton léger se voulant comique, mais son humour anglo-saxon rencontraît généralement un succès mitigé. " Je précise que ce n'est pas une tare, bien au contraire. Un avis n'étant pas formaté, intéressant." À nouveau, ce fut une pause. Il posa son regard vers l'ouest, songeur.

_ "Vous semblez bien jeune pour tenir sur vos épaules une si lourde nostalgie. Il est néanmoins vrai, selon les archives que j'ai pu visionner, que cette ville a perdu en art ce qu'elle a gagnée en technologie. Est-ce un mal? J'imagine que c'est une question de point de vue."

_ "Concernant Rudy Giuliani, une politique conservatrice et efficace peut-elle favoriser autre chose que l'essort économique, si ce n'est la chute? Néanmoins, un homme de fer que ce Rudolph."

Terence s'était mis à nouveau à suivre la demoiselle du regard. Il tentait de percevoir ce qu'elle ressentait, sans pour autant y mettre des convictions. Cette attitude nostalgique lui avait fait pensé aux vieux oncles paternels qui lui racontaient à quel point Boston avait été une magnifique ville, la fierté irlandaise de l'Amérique du Nord! Il passa quelques instants à l'observer attentivement, puis, comme plus assuré, il ajouta:

_ "Vous m'intriguez, mademoiselle."

Puis, ce fut le silence. Il plongea son regard en direction du déferlement qui fondait sur le Rockefeller Center, s'imaginant peut-être l'éclatement de chaque goutte d'eau lorsqu'elles heurtaient le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeSam 21 Avr - 1:25

_ "Vous m'en voyez ravie Monsieur Cassidy" lança la jeune femme en se retournant. Elle rehaussa le col de son long et élégant imperméable. "Monsieur Giuliani a accomplit un certain travail, c’est indéniable. Cela rend la tache d’autant plus ardue pour les démocrates, mais ils n’en démordent pas. A peine viennent-ils de perdre la mairie qu’ils briguent le poste de gouverneur pour 2007, avec rien de moins que notre implacable attorney général, Monsieur Spitzer, comme candidat… Mais vous devez déjà le savoir car ce soir le sujet est sur toutes les lèvres."

Les yeux de la jeune femme étaient en partie dissimulés sous les mèches de cheveux que la pluie avait plaqué sur son ravissant visage. Elle passa ses mains dans sa chevelure pour la plaquer en arrière.

_ "Mais excusez moi, car après tout si nous nous sommes ici réfugiés, c’est pour ne pas avoir à nous noyer dans ces sujets pour le moins fastidieux" reprit la charmante blonde, d’autant plus séduisante qu’elle accompagna sa boutade d’un petit rire. "D'ailleurs, à dire vrai, sachez qu’à ce moment précis je me moque éperdument de la politique. Loin de moi l’idée d’aborder le chapitre du totalitarisme, d’une certaine tolérance ou encore de l’écueil que sont les libertés civiles, et cetera."

La jeune femme s’était approchée de Terence, à tel point qu’elle dut légèrement lever la tête pour plonger son regard dans celui du jeune homme d’affaire.

_ "En tout état de cause, sous cette surface aseptisée que la ville tend à revêtir, demeure le vieux New York. Dans les yeux d’un commerçant qui refuse une carte, d’un banquier qui hypothèque une maison, d’un chirurgien qui annonce le décès d’un parent, et ainsi de suite."
Elle avança encore un peu tout en enlevant lentement l’un des gants qu’elle portait, doigt par doigt. "Ce n’est pas parce que les monstres ont été repoussé vers le Bronx et Brooklyn que cette ville a changé. Si quelqu’un tombe, personne ne le relèvera pour autant."

A l’instar de chacun de ses mouvements, sa voix était douce et posée. Elle plaça sa main dénudée sur le parapluie, effleurant par la même celle de Terence. Elle mit son autre main sur la poitrine de ce dernier. Elle ne le quittait plus des yeux. Ils étaient maintenant très proche l’un de l’autre.

_ "Mais tout ça est heureusement bien loin des préoccupations de notre monde" ironisa-t-elle. Il était alors évident qu’elle faisait tout pour embarrasser Terence. "Mr Cassidy, en parfait jeune homme que vous êtes, je vous remercie de m’avoir tirée des griffes de la mélancolie."
Revenir en haut Aller en bas
Terry

Terry

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeSam 21 Avr - 21:20

Les teintes de rouge qui envahissaient la peau blème de Terence étaient proportionnelles aux avancées de la jeune femme. Chacun de ses mouvements le captivaient, sans qu'il ne sache quoi faire. Il buvait ses paroles, comme l'on sable un fin champagne. Il lui semblait que tout ces petites bulles pétillantes qui font qu'on ne peut le garder en bouche aussi longtemps qu'on le désirerait étaient aussi présentes dans les paroles de la jeune femme. Elles le troublaient. Elles auraient dû le troubler, mais il se contentait d'avaler en grimaçant, ignorant les allusions à l'égoïsme new-yorkais qu'il s'efforçait étrangement de combattre par des jeux politiques.

Puis, elle se rapprocha. Il va sans dire que dès qu'elle frôla la main de Terence, il devait ressembler à une tomate aux feuilles blondes. Son regard était rivé au fond de ceux de la femme devant lui, comme s'il tentait de lire son jeu, de comprendre tout ceci. Lorsqu'elle posa cette douce main sur sur son torse, il flancha presque. Ce jeune entrepreneur et activiste qui se cachait derrière une apparence dynamique et arrogante, avait une énorme lacune dans le milieu social: l'inexpérience. Il avait particulièrement sauté le chapitre sur les convenances politiques qui devait s'intituler "Comment faire preuve de sang-froid, même lorsqu'une jolie blonde vous approche". Il regrettait amèrement de ne pas avoir planché sur ce chapitre, il lui aurait été bien utile. Car la jeune dame pouvait sentir, d'où elle était, toute la nervosité du regard de Terence, l'accélération croissante de son pouls aux battements de son coeur et à la rougeur de son visage. Il frémissait et la température ne devait pas en être la cause. Pourtant, Malgré toutes ces réactions, le jeune homme garda un visage impassible. Ce n'était pas tant parce qu'il représentait la dernière barrière de l'être politique et de l'être humain, mais aussi car, dans le doute, la nervosité et tout ce qui les accompagne, aucune émotion ne semblait correspondre à une expression faciale. Aucune.

_" Si... J'ai pu vous être utile en ce point, mademoiselle, j'en suis flatté..." Ajouta-t-il sur un ton qui se voulait confiant, mais donc l'hésitation trahissait davantage son agitement.

Il resta planté là, incapable de faire quoique ce soit. La fougue et l'arrogance étaient maintenant devenu stoïcisme et tremblements.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeMer 25 Avr - 16:17

_ "Taisez-vous" chuchota l'envoûtante jeune femme.

Elle fit glisser sa main le long du parapluie pour finir par la poser sur celle de Terence. Elle ne le quittait plus des yeux. Son contact, aussi froid que la pluie, provoqua des frissons au jeune Cassidy. Cela contrastait avec cette sensation de chaleur qui montait inexorablement en lui, rendant ce moment encore plus déconcertant.

_ "Mains froides, cœur chaud" souffla-t-elle en s’appuyant davantage sur Terence. Pour lui, c’était comme si la main qu’elle avait posée sur son torse empoignait maintenant son cœur, littéralement.

Doucement, la ténébreuse demoiselle guida la main de Terence, éloignant le parapluie d’au-dessus de leur tête. La pluie ruisselait alors sur les deux jeunes gens. Sans le délivrer de son regard ensorcelant, la jeune femme embrassa Terence. Transporté, ce dernier était bien loin de comprendre ce qui se passait alors. C’était plus qu’un simple… baiser.

Elle prit sa lèvre inférieure dans sa bouche, quand soudain elle le mordit ! Ses canines avaient étonnamment poussé et étaient maintenant aussi tranchantes que des lames de rasoir. Ses crocs firent quatre trous parallèles dans la lèvre de Terence qui laissa échapper un léger grognement. Son sang coulait lentement dans la bouche de la jeune femme. Elle buvait Terence, paisiblement.
Après quelques instants, qui parurent être une éternité de béatitude pour le jeune homme, ses dents se rétractèrent pour redevenir normales. Elle lécha alors délicatement les lèvres de Terence, refermant les plaies, et recula. Les yeux écarquillés et la bouche bée, ce dernier avait l’air rêveur. Comme figé, il ne put que regarder l’envoûtante jeune femme le contourner. Du coin de l’œil il la vit disparaître. Elle affichait un sourire candide à son attention...

Terence finit par revenir à lui, comme si il émergeait du plus doux des sommeils. Les bras ballants, son parapluie était à l’envers. Il était rempli d’eau, à l’instar d’une petite cuvette, témoignant de la durée du langoureux baiser qu’il venait d’échanger avec cette enivrante jeune femme. Mais d’ailleurs, où était-elle ?

Sous la pluie, Terence était à présent seul face à New York.
Revenir en haut Aller en bas
Terry

Terry

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeLun 30 Avr - 5:01

On venait de lui asséner un coup de marteau en plein front... Étourdissements, confusion, tous les symptomes étaient les mêmes. Exception faite des sensations nerveuses; ce n'était non-pas la douleur habituelle, les élancements d'un crâne où bouille le sang, mais plutôt une quiétude dérangeante, un sentiment destabilisant, doux, plaisant... Quasiment orgasmique. Que c'était-il passé? Terence s'approcha d'une démarche cahoteuse de la barrière vitrée, posa ses mains sur le dessus des vitres et pencha la tête vers l'avant, vers le vide, vers les avenues new-yorkaise. La pluie ruisselait vers l'avant de son visage, se condensait au bout de son nez et de son menton et coulait en deux longs filets. Il secoua la tête, frémit, tremblota, la température lui semblait si glaciale et pourtant, il avait eu si chaud durant cet instant. Un baiser... Un simple baiser avait provoqué une telle sensation? Il n'en revenait tout simplement pas.

Il se redressa quelque peu, saisit son parapluie, le retourna, laissant l'eau s'y étant amassée se fondre aux flaques déjà présentes sur le sol. Il était trempé de la tête aux pieds, son costume à 2 000$ en avait pris un coup, mais c'était le dernier des soucis de Terry. Il referma machinalement son parapluie et remonta les escaliers en direction de la porte menant à la rainbow room. Il mit la main sur la poignée, tourna, puis se ravisa. Une mèche de cheveux collante lui rappelait soudainement qu'il était tout sauf présentable. Pour qui le prendrait-on, lui qui était mouillé de la tête aux pieds? De plus, l'image qu'il projetterais de sa société serait nuisible.

Il était trop assommé, envoûté ou tout simplement confus pour réellement s'en faire. Il tourna la poignée, rejoignit le corridor et chercha une issue lui permettant de sortir du bâtiment; il dirait avoir eu un malaise, ou un appel urgent. S'il ne trouvait aucune allée directe, il piquerait à travers la salle en tentant de se faire le plus discret possible et d'accéder par la porte de la réception vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeJeu 3 Mai - 1:31

Terence emprunta le long et large escalier en colimaçon qui l’avait mené sur le toit, au Top of the Rock. Il dévalait les marches à toute allure. Récemment rénovée, la vaste "cage d’escalier" était un chef d’œuvre d’architecture moderne. D’un blanc immaculé, et agrémenté d’importante baies vitrées, l’endroit devait jouir d’une grande clarté en pleine journée. Mais le fait qu’il faisait nuit mettait en valeur ce lustre grandiose qui se tenait en plein milieu, partant du plafond pour s’arrêter à quelques mètres du sol. Les quelques lumières allumées ici et là se réfléchissaient sur cette œuvre d’art démesurée.

Il y avait des gens en quête de tranquillité, qui tout en prenant l’air devant les portes de la Rainbow Room, profitaient toujours du cadre exceptionnel qu’offrait cette soirée. Terence ignora ces diverses personnes, rendant tout juste les sourires qu’on lui adressait. Quant aux regards étonnés, il en faisait fi. Le jeune homme se contentait de filer comme le vent.

A son grand dam, Terence était planté devant l’ascenseur qui tardait à monter. Alors ce qui devait arriver arriva ; quelqu’un l’interpella.

_ "Terence, où allez-vous ainsi ?" demanda un homme tiré à quatre épingles. La quarantaine, ses cheveux étaient d’un noir de jais, tout comme son regard. Cela renforçait l’expression de sévérité qu’il affichait.

Il s’agissait de Michael S. Baycroft, le bras droit du père de Terence et l’un des premiers actionnaires de la compagnie familiale.
Revenir en haut Aller en bas
Terry

Terry

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeJeu 3 Mai - 6:53

Il tapotait du pied. Sa chaussure de cuir détrempée produisait un son juteux, spongieux chaque fois que la semelle décolait du parfait carrelage. Il attendait impatiemment ces foutus ascenceurs... Puis, il se tourna vers Baycroft. Il écarquilla subitement les yeux, décidément, ça allait de mal en pis.

Il passa les mains successivement dans ses cheveux, question de les ramener vers l'arrière. Il répéta le mouvement, harmonisant sa coiffure et lui donnant un air de Don Vito Corleone dans The Godfather, l'aspect mafioso de Marlon Brando en moins. Il replaça sa cravate par automatisme, comme si ce simple mouvement pouvait masquer son costume humide, dégoulinant, suintant.

_" Oh, Michael, je ne vous avais pas remarqué." Ajouta-t-il sur un ton qui se voulait assuré, mais dont Michael pouvait probablement percevoir les teintes d'énervement par expérience et connaissance du jeune Terence.

_ " Eh bien, pour tout vous dire, je rentrais à l'instant. Il m'est arrivé un incident malheureux avec ce damné parapluie et les rafales ont poussé toute la pluie contre mon costume. Résultat, je suis trempé et je ne suis plus présentable. De toute façon, votre présence suffit pour la compagnie. " Il tentait de faire avaler cette excuse imprécise à Michael en usant de certains de ses talents naturels.

Citation :
Un jet de subterfuge s'impose je crois, si ce n'est pas le cas, suffira de l'ignorer. Donc Subterfuge: 3 + Manipulation: 3 = 6. Résultats: 3-7-9-10-3-7-5( le 5 provient du 10 rejoue). 2 succès.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeVen 4 Mai - 1:24

Citation :
Pour les jets, on utilise ça (merci Liz Wink ). Et tu ne perdras pas au change, les résultats sont si bons que j’envisage même de m’en servir pour les actions des PNJs, c’est pour dire… Ah, au fait, t'as raté Razz.

A le voir, Michael Baycroft ne semblait pas être satisfait par les explications de Terence. Le second de la compagnie familiale regarda tout autour de lui, s’assurant que leur entretien était discret. Il posa ensuite ses yeux sur le jeune Cassidy qu’il dévisagea des pieds à la tête, la mine sévère.

_ "A ceci près que c’est votre rôle Terence" lança sèchement Baycroft. "Ca fait un petit moment que je vous cherche, et je ne suis pas le seul car vous avez encore des mains à serrer. Mais vous pendant ce temps, vous vous prenez pour Gene Kelly." Une grimace de mépris accompagnait maintenant son discours. Le ton monta d’un cran. "Ce n’est pas si sorcier pourtant. Vous n’avez qu’à sourire bon dieu ! Je n’ai pas besoin de vous rappeler que vous êtes responsable de l’image de la compagnie. Et si en plus, par miracle, vous nous ouvririez des nouveaux marchés via des plans de financements avantageux ou de n’importe quelle autre entreprise qui s’avérerait juteuse, ça serait parfait ! C’est le but de ce genre de soirée. La Cassidy & Baycroft’s company a besoin de projet concret… Mais à vous voir ce soir, il est clair que c’est trop vous demander."

Une nouvelle fois, Baycroft vérifia qu’il n’y avait personne qui les regardait. Secouant la tête, il avait l’air consterné. Il semblait pourtant avoir retrouvé son calme.

_ "Excusez-moi Terence, je suis navré de vous parler ainsi mais je me dois de vous mettre face à la réalité" dit Baycroft tandis que les portes de l’ascenseur s’ouvraient enfin. "Par le passé, vous avez été d’un grand ressort à la compagnie, mais aujourd’hui il vous faut justifier votre poste autrement que par l’intérêt que votre père vous porte. James est un ami, mais il n’est pas objectif lorsqu’il s’agit de votre personne. Vous devez réagir avant que tout cela nuise à la compagnie."
Revenir en haut Aller en bas
Terry

Terry

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeVen 4 Mai - 2:51

Terence tendit les lèvres en un rictus qui se voulait un sourire, mais qui semblait plus être une grimace. Il posa un regard d'abord furieux, mais il se resaisit après quelques inspirations. Son air, maintenant aussi impassible que son interlocuteur, si ce n'est qu'il fronçait les sourcils.

_ " Michael." Il secoua légèrement la tête, comme s'il était déçu. " Ce genre de soirée est promotionnel, certes, mais pas économique. Si nous avons fait bonne impression par l'organisation de la soirée et par notre apparence, nous aurons des contacts, autrement, les gens viennent pour se pavaner devant les démocrates et pour goûter à ces repas mondains. Il me semble pourtant clair que nous ne signerons aucun contrat ce soir et que l'abus de champagne fera oublier à plusieurs toute conversation sensée. Je quitte car je juge cette situation moins nuisible à la compagnie que si je restais - à moins que vous ne consentiez à ce que j'emprunte votre trois pièces et que j'y retourne?"

Il tira alors une élégante montre de poche qui devait dater de la fin du XIXe ou début XXe siècle. Il jetta un coup d'oeil à l'heure, fis quelques pas dans l'ascenceur avant que celui-ci ne se referme. Il faisait face à la cloison, puis fis un 180 degrés sur lui-même, tendit les bras et posa les mains aux extrêmités d'où jaillissaient les portes.

_ " J'ai fais ce que j'avais à faire, Baycroft. Vous soucier de la compagnie est tout à votre honneur, mais je n'apprécie guère qu'on se mêle de mon champ de compétence... Vous dis-je comment entrer des données dans votre calculatrice ou combien d'employés congédier afin d'assurer la rentabilité de la compagnie? Critiquez si vous le désirez, mais ne me dites pas quoi faire." Terence se faisait insistant et son regard était d'un sérieux déconcertant. " Si vous êtes insatisfait, parlez-en avec mon père. Vous n'aurez qu'a me virer si je m'avère si peu utile et ce sera pour le mieux, vous pourrez vous rendre aux rendez-vous, aux rencontres et aux mondanités politiques et ainsi montrer l'élégance et les avantages de la compagnie".

Il recula, dégageant les portes. Il lui fit un large sourire qui se voulait sincère, mais ses yeux étaient moins courtois. Pour ajouter à l'arrogance, il reajusta sa cravate par habitude et disparu derrière les portes - il ne laissait délibérément pas à Baycroft l'occasion de le suivre -. Une fois seul dans l'habitacle, il envoya valser son poing dans la porte d'acier, ce qu'il regretta instantanément lorsqu'une de ses jointures gonfla et qu'il vit qu'il venait de s'éclater un vaisseau sanguin.

Décidément, cette soirée allait de mal en pis... Il perdait la boule pour une étrange étrangère, Baycroft lui ramenait tous les insuccès de la compagnie sur le dos et la seule chose qu'il avait trouvé à faire, c'est le narguer, ce qui lui vaudrait certainement des retombées. La question était d'autant plus grave qu'il avait appris à aimer les revenus et la notoriété de son poste.

On n'entendait plus qu'une reprise d'une symphonie d'un grand compositeur du XIIIe. Peut-être étais-ce Salieri.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeMer 9 Mai - 15:48

Les portes de l’ascenseur s’étaient refermées sur le visage renfrogné de Baycroft, accompagné d’un regard furieux en guise d’adieux à Terence. Celui-ci réfléchissait, ressassant cette étrange soirée. Bien qu’il s’inquiétait des retombées de son altercation avec Baycroft, ses pensées étaient principalement tournées vers l’énigmatique et envoûtante jeune femme qui l’avait embrassé. Il ne connaissait même pas son nom…


* * *

Terence était maintenant sur l’avenue des Amériques. Une fois dehors, il avait marché jusqu’ici sans trop s’en rendre compte, perdu dans ses songes. Il tournait le dos au Rockefeller Center, pressé de rentrer chez lui, là où il pourrait enfin réfléchir à cette soirée tête reposée. Abrité sous son parapluie, il se dirigea vers trois taxis qui étaient garés là, en file, attendant d’éventuels clients. Avec ce déluge, ces derniers ne devaient pas courir les rues, trop heureux de rester chez eux d’un temps pareil.

Terence comptait bien faire de même pour le reste de la nuit en rentrant chez lui au plus vite, d'autant plus qu'il était fatigué. Mais alors qu’il s’apprêtait à monter dans l’un des taxis, quelque chose l’interpella. Il sortit de sa poche un papier qui ressemblait à une carte de visite. C’était la séduisante jeune femme qui avait dû lui glisser ce carton durant leur baiser si… intense. Il s'agissait de la carte d’un centre pour jeunes en difficultés ; Tomorrow’s Light, sur Baltic Street à South Brooklyn. Au dos, il y avait l’inscription manuscrite suivante :

  • Demain, 21h30. Valentina.
Revenir en haut Aller en bas
Terry

Terry

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitimeJeu 10 Mai - 3:36

Tout le trajet, il observa attentivement la carte, comme s'il pouvait en apprendre plus. Puis, une fois rendu, il tendit un billet au chauffeur, le remerciant et lui précisa de conserver la monnaie. Il habitait sur l'île de Manhattan même, dans l'uptown et plus précisément dans l'Upper West Side. Il avait eu la possibilité de s'installer dans l'Upper East Side, mais il n'aimait pas particulièrement le snobisme qui en ressortait; encore moins l'éloignement de Morningside Heights et de Harlem, qu'il avait appris à apprécier durant ses études et avant sa prise en charge de l'image de la compagnie. Il n'avait, malgré tout, pas lésiné sur l'appartement; un magnifique loft à la décoration moderne et soignée; on y trouvait malgré cela un coin plus juvénile où certains posters de groupes musicaux et de films cultes remplaçaient les cadres.

Il s'aventura vers une étagère. Il ouvrit une porte, en tira un verre au fond plat, mais à la forme arrondie et une bouteille de rhum brun. Il s'installa devant son bureau, puis versa un fond de la substance acajou dans le verre. Il consulta son audiothèque et choisi une pochette de laquelle il tira un CD qu'il déposa aussitôt dans le lecteur. Il sélectionna ensuite le numéro voulu et laissa faire ses merveilleuses enceintes qui auraient coûté trois mois de salaire à quelqu'un faisant 40 heures semaines au salaire minimum. Le morceau fit lentement irruption dans le silence avoisinant. Terry tournait et retournait la carte dans sa main droite et tenait le verre de l'autre. Il porta à ses lèvres une gorgée du liquide cuivré, ce qui eut pour effet de lui tirer une grimace, comme toujours.

Il devait aller à ce rendez-vous. On ne refuse pas une invitation si... Sensuelle. Enfin, on le devrait lorsqu'on est un pseudo-politicien lobbyiste à la solde d'une entreprise qui génère un bon paquet d'oseille, mais la vanité de Terence l'empêchait de croire qu'il se faisait manipuler. Elle avait dû succomber à son charme. On étais-ce plutôt lui qui était tombé sous les battements de paupières de cette Valentina? Une hypothèse lui semblait plus crédible, mais la fatigue brouillait son jugement.

La symphonie allait crescendo. C'était Neige d'André Gagnon, un pianiste de renom international originaire du Canada, plus particulièrement du Québec, qu'il avait connu lorsqu'un étudiant japonais lui avait fait écouter le morceau - il fallait dire qu'André Gagnon avait eu plus de succès au Japon qu'en Occident - et il était subitement tombé sous le charme.

Il renfloua son verre, enfin, le fond de son verre. Si son père découvrait qu'il buvait ce qu'il considérait comme un infecte produit tiré de la canne à sucre au lieu de bons produits du Royaume Uni tel le Scotch écossais, il le renierait sur le champ.

Il irait... dormir. Trop exténué pour se poser plus de question, il convient qu'il irait au Tomorrow's Light à 21h30 rencontrer cette étange blonde.

Il ne se brossa même pas les dents, il glissa sous les couvertures et aussitôt, il dormait. Le CD continuait à rouler et il passa une nuit étrange. Agité, mais chaleureuse... Il revoyait le baiser et doucement, son esprit en fit un souvenir subjectif; il lui fit oublier cette petite piqure au début...

_____________________________________________________________

[HRP] A suivre dans le sous forum Brooklyn ; sujet [Tomorrow's Light] Un mystérieux rendez-vous. [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Empty
MessageSujet: Re: [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top   [Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rockefeller Center, GE Building] Un gala au top
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sight :: Terrain de jeu - New York City :: New York, New York :: Manhattan-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser