Red Sight

Chronique du Monde des Ténèbres, Jeu de rôle par forum.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Wan Cheng-hao

Aller en bas 
AuteurMessage
Wan Cheng-hao

Wan Cheng-hao

Nombre de messages : 75
Localisation : Manhattan
Date d'inscription : 24/10/2010

Wan Cheng-hao Empty
MessageSujet: Wan Cheng-hao   Wan Cheng-hao Icon_minitimeVen 29 Oct - 1:35

Si Wan est arrivé à New York, c’était pour suivre Liang Jhong-fu et continuer de travailler pour lui, profiter de ses talents au maximum. Même si Hong Kong fait partie d’une des deux Régions Administratives Spéciales de la République Populaire de Chine, la pratique du Feng Shui y est bien plus facile à pratiquer que dans le reste du pays. Nos têtes seraient surement mises à prix pour la Promotion de Superstitions Féodale. Mais Hong Kong, qui à la tête tournée vers l’Occident est bien plus tolérante. Nous y avions travaillés quelques années pour de quelques corporations Anglaises, Allemandes et bien entendu Chinoises ; conseiller des architectes, aider à aménager des bureaux, voire conseiller certains choix administratifs. Nous avons quitté Hong Kong pour s’ouvrir aux marchés Occidentaux. Depuis les années 1980, le Feng Shui y a fait ses premiers pas mais toujours timidement. Maintenant que cet art s’est fait accepté plus ou moins bien, nous avions décidés Liang et moi de s’associer et de créer Wu Ji Consulting. Le fait de s’associer était une idée de Liang, puisque qu’il maîtrise bien mieux que moi la lecture des flux du Qi. Même s’il me dit que ce n’est plus cas, il a toujours été, et reste mon maître de cette discipline. Ses connaissances et ses aptitudes sont vraiment excellentes.

Je n’ai pas toujours été versé dans le Feng Shui. Même si mes parents m’ont élevés selon les préceptes taôistes, j’ai commencé mes études comme la plupart des jeunes hongkongais, promis à une carrière dans une bonne et belle corporation. Elève assez discret, je me suis plus fait remarqué comme arbitre que bagarreur. Sentant rapidement lorsque les choses allaient dégénérées, j’essayais de désamorcer et de tempérer ces conflits. Ce qui ne m’a pas toujours rapporté que des amis. Quelques fois même, les choses se sont retournées contre moi. Plus jeune, je pratiquais le Tai Chi Chuan comme mes parents avant moi, mais je décidai d’ouvrir les dojos de Kung Fu afin de pouvoir me défendre dans les cas où les belligérants se redirigeaient contre moi. Cela m'a servi plusieurs fois lorsque j’ai intégré la City University of Hong Kong.
C’est cette époque qui a marqué mon changement d’orientation : suite à une grosse dispute entre étudiants, j'ai reconnu une personne un peu en retrait. Personne qui était déjà présente lors de plusieurs autres bagarres. Le reconnaissant immédiatement je me suis alors directement dirigé vers lui. Pour comprendre pourquoi alors que d'habitude, dès que je sentais que les choses allaient dégénérer, j’arrivai calmer les choses. Exception faite des jours où il était là.
Mais la seule chose que je me rappelle de cette altercation est ce sentiment de colère qu’il dégageait ; envers les étudiants, moi, et même sur lui-même. Je pense m’être battu mais les étudiants qui m’ont relevés ont affirmés que j’étais seul et que je était tombé violemment, ce qui avait stoppé leurs querelles. J’avais beaucoup de sang sur les bras, et c'est un de ces étudiants qui m'avait relevé et qui m'avait emmené à l’hôpital. Les médecins étaient étonnés de tout ce sang malgré ces simples plaies. Mais de simples écorchures ne laissent pas de cicatrices sur toute la longueur des bras et ce pendant toutes ces années.
En parlant avec l’homme qui m’avait accompagné, dénommé Liang, je réussi a m’éclaircir les idées. Il était étudiant en Feng Shui et m’avait expliqué sa façon de procéder, d’harmoniser les lieux en fonction des flux d’énergie présents. C’est à ce moment là que je compris ce que je ressentais dans diverses occasions, dont la bagarre qui devait avoir lieu sur le campus. Je lâchai mes études pour suivre la voie de Liang, celle du Feng Shui. Liang ouvrit rapidement une boite de consulting pour professionnels et une fois ma formation terminée, je fus son premier employé.
J'ai donc passé ces années depuis cet incident à essayer de créer une harmonie entre l'Homme et son environnement immédiat. Mais la disparition mystérieuse de cet homme au campus a un levé d'un voile dans la réalité que nous sommes connaissons tous. Mais l'ésotérisme tel que nous le connaissons sont des légendes toutes les plus invraisemblables les unes que les autres. Le départ pour New York a été un temps mort pour cette recherche, le temps de me consacré à la création de notre entreprise à Liang et à moi.

Voilà plusieurs mois que nous habitons The Big Apple, Liang et moi avons déménagé et quitté China Town. Désormais j'habite toujours dans Manhattan, mais un appartement à une centaine de mètres du Carl Schurz Park, en face du Queens. Je profite de mon temps libre en me ressourçant soit dans les arts martiaux (Tai Chi Chuan, ou Kung Fu), soit en méditant assis dans le parc à proximité de chez moi, ou aller au contraire, faire le vide et me défouler dans un bon bar, une bonne soirée avec des amis, un de mes oncles (Deng Xiao) qui réside toujours dans le quartier de Flushing dans le borough du Queens, etc. New York est un peu moins actif que ma ville natale, mais elle se défend plutot bien. Y a toujours de quoi faire ici.
Et je peux aussi bien passé pour un new-yorkais de base, car beaucoup de gens pense que tous les chinois son ruraux, vivent entassé a manger du riz en regardant un film de Karaté. Alors que je viens d'une mégapole tout aussi énergique que NY. Ou encore, s'il le faut, je peux récupérer très facilement mon accent pour faire le touriste de base. Je suis le portait type du chinois. Sauf peut être ces yeux bleus, que je récupère de mon père, qui lui même le tenait de son père, etc. Mais je m'habille classiquement, ni trop voyant, ni trop morbide. Du col Mao noir à la veste portée avec un jean's. En général, on ne me remarque pas, je suis plutôt discret, mais avare d'informations. Apprendre encore et toujours, partout, les discussions des gens, les livres, Internet, etc.

--- --- --- --- ---

Age : 21 ans
Vertu : Tempéré
Vices : Envieux


Attributs
• Mental
o Intelligence ●●○○○
o Astuce ●●○○○
o Résolution ●●●○○

• Physique
o Force ●●○○○
o Dextérité ●●○○○
o Vigueur ●●○○○

• Social
o Présence ●●○○○
o Manipulation ●●●○○
o Calme ●●●○○

Compétences
• Mental
o Artisanats ●●○○○
o Érudition ●○○○
o Informatique ●○○○○
o Investigation ●●○○○ (indices, détails)
o Médecine ○○○○○
o Occulte ●●●●○
o Politique ●○○○○
o Science ○○○○○

• Physique
o Armes blanches ○○○○○
o Armes à feu ○○○○○
o Athlétisme ●○○○○
o Bagarre ●●○○○ (Kung Fu)
o Conduite ○○○○○
o Discrétion ○○○○○
o Larcin ○○○○○
o Survie ●○○○○

• Social
o Animaux ○○○○○
o Empathie ●○○○○
o Expression ●●○○○
o Intimidation ○○○○○
o Persuasion ●●●○○ (négoces)
o Entregent ●○○○○
o Expérience de la rue ●○○○○
o Subterfuge ○○○○○

Atouts :
Allier Liang Jhong-fu ●
Contact Corporations Hong Kong ●●
Ressources ●●
Langue ● : Anglais et Cantonais
Fétiche ● : bonus inconnu pour moi (un grigri pour moi), objet transmis de père en fils a l'adolescence

Caractéristiques diverses
• Taille : 5
• Vitesse : 9
• Modificateur d'initiative : 5
• Santé : 7
• Volonté : 6
• Moralité : 7

--- --- --- --- ---

Réserve d'XP : 2 pts


Dernière édition par Wan Cheng-hao le Lun 24 Jan - 1:49, édité 2 fois (Raison : Mise à jour de l'expérience)
Revenir en haut Aller en bas
Father Wolf

Father Wolf

Nombre de messages : 653
Age : 36
Date d'inscription : 03/05/2007

Wan Cheng-hao Empty
MessageSujet: Re: Wan Cheng-hao   Wan Cheng-hao Icon_minitimeSam 30 Oct - 11:10

OK, c'est pour moi. Je te fais ton intro dès que possible !

_________________
Si Sehe Mak ; Mak Ne Sih
Revenir en haut Aller en bas
 
Wan Cheng-hao
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sight :: Présentation de la Chronique :: Personnages-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser