Red Sight

Chronique du Monde des Ténèbres, Jeu de rôle par forum.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
Sac de transport extensible pour chat et petit chien DADYPET
34.99 € 49.44 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home

Aller en bas 
AuteurMessage
Aftermath

Aftermath

Nombre de messages : 151
Age : 37
Localisation : NYC, Williamsburg
Date d'inscription : 19/10/2010

[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitimeMer 20 Oct - 2:47

"Seulement à un arrêt de métro de Manhattan, c'est carrément cool ..."

Avançant à pas tranquilles le long de la Bedford Avenue, Adrian souriait. Il se sentait déjà chez lui, les vieux bâtiments industriels reconvertis en toile urbaine pour les graffeurs de tout poils donnaient à l'avenue une vie que l'industrialisation avait tout fait pour minéraliser, et l'abondance d'entrepôts et industries reconvertis en galleries, cafés ou théâtres, dont aucun ne semblait aux normes donnaient un avant goût de l'activité de la zone.

Le carton de vinyls et la malette de la MPC pesaient sur la faible ossature du jeune homme, et il demanda à sa compagne, qui marchait quelques pas devant lui :

- "Ca l'fait ce coin ! On est encore loin ? ça commence à me tirer sur les épaules là ...
- Mais oui t'inquiète, tu vois la vieille façade de menuiserie à l'angle là bas ? ben c'est juste là.
- J'croyais que les murs avaient étés graffés ?
- Tous les autres murs en fait, Celui là on voulait garder une partie de l'ancienne façade, pour se souvenir, mais les gars ont pensé à un truc pour reprendre tout ça en gardant l'essentiel, ils t'en parleront mieux qu'moi.
- Hé ça pèse quand même tout mon bordel, heureusement que je j'ai fais du tri dans les squeuds


Avec un gros sac de sport sur l'épaule, sa malette dans une main et son carton de vinyl sous l'autre bras, le cahalith semblait ridiculement frêle malgré ses vêtements larges.

Une fois arrivé devant les grandes portes vermoulues de la cour, poussant un soupir de contentement, il ne put s'empêcher de jeter un oeil de l'autre côté, pour voir si le lieux avait l'air aussi accueillant dans les Ombres.

-" Oh ! tu scotche où quoi ? j'croyais que t'étais pressé de poser ton bordel ? t'es vraiment zarb des fois ... Martina venait d'ouvrir l'un des battants repeint récemment, et l'observait des ses grands yeux bruns.

- Ouais, 'scuse, un coup de fatigue, j'pensais à un truc, fais moi donc visiter ton château, j'te suis. "



Dernière édition par Adrian "Aftermath" Quaye le Jeu 21 Oct - 2:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Father Wolf

Father Wolf

Nombre de messages : 653
Age : 36
Date d'inscription : 03/05/2007

[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: Re: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitimeJeu 21 Oct - 0:21

Au coin d'une ruelle en cul-de-sac qui forme un coude avec la Bedford Avenue, Aftermath aperçoit une façade en bizeau, encore en bon état, et impeccablement nettoyée, faisant ainsi presque tache avec les autres bâtiments alentours.

"On a fait passé le mot : les gens nous connaissent dans le quartier, personne tague sur not' mur. Alors ils se vengent à côté..."

En effet, la ruelle sans-nom qui finit en cul-de-sac, ainsi qu'une grande partie des façades de l'avenue, sont peintrulurés de dessins gigantesques, certains figurés - souvent à l'effigie de jazzmen ou de chanteurs de hip-hop -, d'autres abstraits, allant de la fresque tribale aux méandres hallucinés d'un toxico sous acide.

Deux enfants, une fille et un garçon, tout juste en âge d'entrer à l'école primaire, sont absorbés par leur jeu : la construction complexe d'un château de vieilles planches et de morceaux de béton qui leur arrive déjà à l'épaule. Leurs rires perçants ne couvrent pas le grincement métallique d'un lapidaire à l'intérieur du bâtiment, sans parler du rythme endiablé de barils utilisés comme percussions, vraisemblablement dans une cour intérieur.

"Bienvenue," l'accueille Martina, en français dans le texte. Elle lui indique la porte grande ouverte, tout en saluant d'un signe chaleureux les deux gamins.

_________________
Si Sehe Mak ; Mak Ne Sih
Revenir en haut Aller en bas
Aftermath

Aftermath

Nombre de messages : 151
Age : 37
Localisation : NYC, Williamsburg
Date d'inscription : 19/10/2010

[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: Re: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitimeJeu 21 Oct - 1:00

Avec un large sourire et un signe de la main qui manque lui faire tomber son sac qu'il rattrape de justesse, Adrian salue les deux enfants avant d'entrer dans le squat.

Prêtant l'oreille au sons qui viennent de l'enceinte, il est exité comme un gamin devant un parc d'attraction, les sens en alerte, prêt à tout voir et s'attendant au pire comme au meilleur.

-" Allons y alors "

Revenir en haut Aller en bas
Father Wolf

Father Wolf

Nombre de messages : 653
Age : 36
Date d'inscription : 03/05/2007

[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: Re: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitimeJeu 21 Oct - 1:19

Adrian aperçoit, pièce après pièce, dans un tourbillon de couleurs et de sons, une dizaine de visages et de noms qu'il a du mal à assimiler, car Martina les jette par-dessus son épaule tout en lui faisant la visite. mais il voit que les squatteurs sont des grands passionnés, et que l'art est pour eux bien plus qu'un job ou un hobby : c'est une façon de vivre. Leur lieu de vie reflète cette attitude, et ils maintiennent les lieux dans un état de fonctionnalité qui n'a que peu à envier à un loft bourgeois de Manhattan.

"Et là, c'est chez nous," finit par dire Martina en poussant une dernière porte couverte d'un tag représentant le visage hilare de Ray Charles, une représentation saisissante de réalisme qui donne à Aftermath l'impression d'entendre sa voix accompagner le rythme endiablé des percussionistes qu'il a aperçus dans la cour intérieur (une ancienne salle de réunion dont le toit et certains murs s'étaient effondrés maintenant nettoyée et réaménagée) : toute une fratrie de colosses à la peau d'ébène, torse nu et ruisselants de sueur.

A l'intérieur, une petite pièce avec un lit à même le sol, des draps défaits, une belle collection de 33 tours et des vieilles tentures africaines usées sur les murs et en travers de la pièce pour délimiter l'espace salle d'eau.

Du côté des Ombres, tout a l'air calme. Quelques mouvements furtifs brillament colorés où extrêmement sonores lui indiquent que des esprits de la créativité circulent par ici, rien d'inattendu, et rien pour déplaire au nouvel arrivant.

_________________
Si Sehe Mak ; Mak Ne Sih
Revenir en haut Aller en bas
Aftermath

Aftermath

Nombre de messages : 151
Age : 37
Localisation : NYC, Williamsburg
Date d'inscription : 19/10/2010

[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: Re: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitimeJeu 21 Oct - 2:28

En posant précautionneusement son carton de vinyls dans un coin de la pièce, il murmure à Martina :
- " Superbe ! j'aurais pas révé qu'on ai un espace juste à nous ! Il jette son sac de sport un peu plus loin et ouvre sa malette avec le plus grand soin, avant de sortir MK2, table de mixage et MPC qu'il pose aussitôt sur la vieille caisse à côté du lit servant de table de chevet.

- Faut qu'je sample les gars là, ils sont pas mauvais ça pourra resservir En tirant la langue il essaie d'ouvrir l'ancien volet roulant en bois qui grince et menace d'éclater alors qu'il force dessus et finit par se résigner à passer son mp3 enregistreur par le petit interstice encore ouvert.

Il attend d'avoir un riff assez long et intéressant et va s'intéresser à la collection de vinyls de la métisse.

- Tu sens quoi pour un début d'aprem' ?

Il en tire un "early reacording" de Skip James, chantant "I'm so Glad" et reste un moment à regarder tourner le disque, se disant qu'il faudrait pas l'accélérer beaucoup pour le caller sur les percussions, et se demande ce qu'il pourrait ajouter comme ligne de basse.

- Ca fait un ensemble trop aigu là ... faudrait un truc bien lourd pour harmoniser un peu ..."
Revenir en haut Aller en bas
Father Wolf

Father Wolf

Nombre de messages : 653
Age : 36
Date d'inscription : 03/05/2007

[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: Re: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitimeVen 22 Oct - 0:35

Martina, qui ne comprend rien au jargon technique, repasse dans le couloir en soufflant qu'elle va prendre une douche, laissant Aftermath seul avec le rythme qui se dessine dans sa tête.

Le jeune couple passe une soirée tranquille, à base de musique, principalement, pour rythmer l'installation du nouvel arrivant. La nuit tombe vite, et avec elle, c'est le petit monde des boites et des clubs qu'Adrian connaît si bien qui commence à s'éveiller. Déjà, il le sent qui l'appelle.

"Tu sais où tu vas aller pour chercher du taf ce soir, ou tu veux que je te refile quelques plans ?" lui-demande la jeune femme en poussant de son pied nu la boite à pizza vide qui leur a servi de plat pour leur diner.

_________________
Si Sehe Mak ; Mak Ne Sih
Revenir en haut Aller en bas
Aftermath

Aftermath

Nombre de messages : 151
Age : 37
Localisation : NYC, Williamsburg
Date d'inscription : 19/10/2010

[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: Re: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitimeVen 22 Oct - 15:21

Il se sert une part qu'il a à peine englouti quand il répond, avec l'air de réfléchir à ses mots :

-" Ben, j'avais pensé au Deep See du mardi au Sapphire Lounge, on m'disait t't'à l'heure que la semaine ils ont des mix plutôt tranquille, par contre j'suis pas sûr d'bien voir où c'est. Ils font aussi un mix un peu plus rock le lendemain, Calling all Kids, à voir

Il se lève pour changer le vinyl qui vient de sauter et renchaîne sur un dub lent et simple, en ajoutant,

- ou plus bourrin, la Konkrete Jungle du Pyramid, ils ont soutenu les débuts, et la fin de pas mal de locaux si j'ai bien pigé, la scene a l'air cool, ils ont uen réput' une peu glauque pour les salles du bas mais ils brassent du monde donc ... Il se lèche les doigts pour les nettoyer avant de se diriger vers son carton de vinyls

-"[i] Et j'causait de ça avec les autres tout à l'heure, j'pense passer au Don Hill's, y'a pas mal de gratin qui y passe, ce serait une bonne plate-forme pour se faire connaître, mais leur grosse soirée c'est le MisShapes, le samedi donc je pourrais passer demain ou plus tard, qu'est-ce t'en pense ? C'est des adresses qu'on m'a filé comme ça alors, ou de Bristol ça sonnait bien, mais bon'
"
En posant sa question il commence à sélectionner attentivement quelques disques originaux ou pressés par ses soins.
Revenir en haut Aller en bas
Father Wolf

Father Wolf

Nombre de messages : 653
Age : 36
Date d'inscription : 03/05/2007

[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: Re: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitimeVen 22 Oct - 16:03

Martina fait la grimace :

"Urgh ! Le Pyramid, l'est trop eighties pour moi, et j'attire les gonzesses comme un pot de miel les guèpes, là-bas. J'y ai pas remis les pieds depuis des années... Le Sapphire, c'est un peu crasseux, mais le son déchire là-bas, et c'est un bon tremplin. Don Hill's je suis jamais allé... C'est pas moitié cheesy comme bar ? P'têt je confonds. C'est pas le machin un peu flashy qu'est sur Greenwich ?"

_________________
Si Sehe Mak ; Mak Ne Sih
Revenir en haut Aller en bas
Aftermath

Aftermath

Nombre de messages : 151
Age : 37
Localisation : NYC, Williamsburg
Date d'inscription : 19/10/2010

[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: Re: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitimeVen 22 Oct - 17:55

IL se tourne vers elle, les mains autour d'un disque plus qu'abîmé
- " Ouais, c'est p'tet ça, c'est pas loin de Greenwitch en tout cas, bah, on verra de toute façon

Il jette un coup d'oeil à la galette marquée de nombreux points colorés sur les sillons

- Je savais qu'j'aurais du le faire represser avant de partir celui-là, mes meilleurs samples de Tarantino à Leon Parker, celui où y'a des phrases de Fight Club et la basse de Satisfaction ... " puis, reposant le 33 tours sur la pile des indispensables de la soirée, il ajoute :
- le son commence à craquer sévère ... enfin, d'toute façon il est tôt pour ces clubs là, tu connais une bonne mise en train ? "

Une bonne heure plus tard, ils sont dans le train J en direction du Sapphire Lounge, Manhattan



===== Fin de la scène =====
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Empty
MessageSujet: Re: [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home   [Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Williamsburg, the Quiet Life art incubator] Welcome Home
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sight :: Terrain de jeu - New York City :: New York, New York :: Brooklyn-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser