Red Sight

Chronique du Monde des Ténèbres, Jeu de rôle par forum.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeMer 7 Mai - 17:26

Cinq mois s’étaient écoulés depuis l’incident du New York Stock Exchange. Les nouveaux-nés qu’étaient Liz, le Chroniqueur et Luigi formaient dorénavant une coterie. A leur côté se trouvaient toujours Duke, le gros bras du Préfet, et Benedict, un Cartien qu’on savait proche du leader de cette même ligue ; Nik Korda.

Leur cercle avait été ordonné par la Reine Rowan suite à leur investigation qui s’était conclue avec la mort d’Orso De Sanctis, du moins officiellement. En effet, tant de points restaient si nébuleux quant à cette affaire que Bloody Derry décida d’instruire en secret une nouvelle enquête. Celle-ci viserait à démasquer ceux qui firent endosser à De Sanctis la mort des Cartiens Clark et Simmons. Car pour l’Invictus, il était clair que cette histoire n’était qu’une sombre machination qui avait pour unique but de ternir leur image, et par la même leur position de Ligue dominante. Certains des membres du Premier Etat n’hésitèrent pas à pointer du doigt le Mouvement Cartien comme instigateur de cette perfidie.
La Reine Rouge avait donc confié à la coterie nouvellement formée le soin d’enquêter plus avant sur les mystères qui entouraient la mort de De Sanctis. Son appartenance oblige, Benedict n’était pas au courant de cet objectif inavoué. Publiquement le jeune cercle avait pour but d’illustrer le fait que des Damnés de toutes Ligues, aussi opposées fussent-elles, pouvait cohabiter ensemble en toute quiétude, et que si tel était le cas pour des nouveaux-nés il devait en être de même pour les anciens. C’était là une entreprise de rapprochement et de conciliation dont les nouveaux-nés en étaient la vitrine.

La Danse Macabre n’en demeurait pas moins tendue. Bon nombres de rumeurs inquiétantes étaient nées ces derniers temps, et les vents qui les colportaient soufflaient sur les braises de la discorde. Mais selon ces échos, la situation était inédite. On parlait d’un profond désaccord entre la Reine Rouge et l’un des membres les plus prestigieux du Premier Etat, Latvinia Farrow, qui avait été pourtant jusque là l’un de ses plus fidèles soutiens. Cette dernière fit étalage de la colère que la Mort Ultime d’Orso De Sanctis avait suscitée en elle. Elle n’avait jamais acceptée le verdict de la Reine qui accablait son défunt confrère, et par là même son propre cercle. Fort du soutien des Bénis dont elle avait toujours été proche, Farrow se faisait de moins en moins discrète quant à son mécontentement. Elle ignorait donc la pondération que la Rouge avait exigée de sa propre Ligue…
Ce n’était là qu’un élément déclencheur. Peu de temps après, la Lancea Sanctum déclara qu’il était temps de revenir dans le droit chemin. Ils s’excusèrent d’avoir fait preuve d’un laxisme trop grand et jurèrent qu’ils redeviendraient le pilier moral de la Famille. Lors de cette annonce, quiconque était au fait des rivalités politiques vit là une dénonciation des connivences que la Reine partageait avec l’Ordo Dracul, une Ligue que les Bénis disaient "égoïste". Les Dragons ne répondirent pas à cette invective à peine dissimulée, se contentant de se tenir au côté de la Reine Rowan. S’en suivirent les Cartiens qui ne manquèrent pas de mettre en avant l’instabilité politique du moment. Le Mouvement avait plus matière à critiquer le règne de la Rouge qu’à l’accoutumée et il ne s’en priva pas. Accusés par l’Invictus d’être au fait de sordides machinations, les Cartiens se défendaient de ce qu’ils disaient être de la calomnie, affirmant au Premier Etat que la situation actuelle était le résultat de leur immobilisme patent. Quant au Cercle de la Sorcière, il se faisait discret ces temps-ci…

En somme, la Danse Macabre était maintenant endiablée et les nuits à venir promettaient d’être riches en bouleversements !

* * *

De Charybde en Scylla



Liz, Luigi, le Chroniqueur, Duke et Benedict s’étaient vus offrir par la Reine un refuge sur Midwood Street, au centre du territoire que leur récente coterie allait devoir gérer. Leur domaine s'étendait d'Atlantic Avenue au Nord, juste avant Bedford-Stuyvesant, jusqu’au Holy Cross Cemetery au Sud, puis de Prospect Park à l’Ouest jusqu'à Brownsville à l’Est. Tous leurs voisins étaient Cartiens, l’ancien propriétaire des lieux en tête ; Igor Flerko. Bref, il y avait là de quoi occuper des nouveaux-nés.

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Midwoodrefugecq1


Le repaire de la coterie était conséquent. Ils avaient pour leur seul usage la totalité du dernier et de l’avant-dernier étage d’un bâtiment qui se perdait au milieu d’une longue barre d’immeubles qui remontait Midwood Street. Tous se jouxtaient et étaient semblables les uns aux autres. Là, les nouveaux-nés avaient sept pièces à leur disposition ; six chambres et une grande salle commune. Les lieux avaient été spécialement aménagés pour accueillir des vampires. Aucunes fenêtres ne donnaient dans l’une des chambres. Volets occultants, portes blindées, vidéosurveillance, on aurait pratiquement pu dire que tout était parfait. Le mobilier était somme toute classique mais non pas dépourvu de goût. L’ameublement n’était pas récent et il était évident que ce refuge n’avait pas été utilisé du temps d’Igor Flerko. Ce dernier devait d’ailleurs ignorer qu’une telle installation existait, du moins jusqu’à présent...

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Theresalocksmithkt6


Sinon, le refuge présentait également une excellente "couverture sociale" en la personne de Theresa Locksmith, une femme âgée d’environ soixante-dix ans. Il s’agissait d’une goule au service de Travis Bickle, le Préfet. Son rôle était de veiller à ce que le refuge n’attire pas l’attention, ce qu’elle faisait très bien. Elle était comme ainsi dire la concierge de l’immeuble, prêt à servir les nouveaux-nés qu’elle hébergeait. D’ailleurs, elle était la première navrée de voir que la plupart d’entre eux ne souhaitaient pas passer leurs journées ici.
Même si le Préfet leur avait sommé de ne divulguer à personne la localisation de leur refuge, en premier lieu pour leur sécurité, les nouveaux-nés savaient ce qu’il devait en être aujourd’hui tant ils étaient loin d’être tous sur la même longueur d’onde…

* * *

Midwood Street. Refuge de la Coterie.
Lundi 24 avril 2006, 22h00.



Liz, le Chroniqueur, Luigi et Duke étaient réunis au sein de leur refuge. Plus tard dans la soirée, ils devaient rencontrer un représentant de Flerko qui souhaitait leur parler. Benedict était d’ailleurs parti le chercher au Deep Worm pour ensuite l’emmener à Prospect Park, là où ils se retrouveraient tous un peu plus tard. C’était le lieu dit "neutre" où ils rencontraient leurs cousins damnés qui voulait s’entretenir avec eux.

Tous cela ramena les quatre vampires à l’histoire d’Orso De Sanctis. Ils n’avaient pas fait un seul pas en avant durant ces derniers mois. Ils avaient des pistes, mais pas d’issues pour autant...


[HRP]Votre refuge : 1 point en Emplacement, 3 points en Taille, 2 points en Sécurité. Si vous avez des questions, ne lésinez pas sur les MPs. Wink [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
the Chronicler

the Chronicler

Nombre de messages : 117
Localisation : Saint-Cloud / Nantes
Date d'inscription : 10/01/2007

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeJeu 8 Mai - 13:22

Le Chroniqueur, assit lassivement dans un fauteuil, entre quelques dernières données dans son ordinateur portable avant de se rendre au rendez-vous. Il est habillé d'un costume noir ceintré, d'une chemise blanche sans cravate avec le dernier bouton ouvert et des chaussures luisantes. Ses cheveux blancs sont tirés en arrière et attachés en une haute queue de cheval, non sans rappeler le style de Fernando Alveia, son Sire.

Enfin, il presse quelques boutons avec une certaine finalité et referme l'écran avant de soigneusement replacer la machine dans sa pochette.

« Liz, savez-vous où se trouve Adam ? Va-t-il se joindre à nous ? »

The Chronicler s'est lié à la goule de sa collègue depuis les événements de Gull Island, et a fait appel à son aide, à charge de revanche. Le savoir dans les environs le rassure lors d'échanges qui pourraient être houleux. Après tout, Flerko n'a jamais témoigné une grande amitié pour les membres de la Coterie, Benedict mis à part.
Revenir en haut Aller en bas
Luigi Capitani

Luigi Capitani

Nombre de messages : 109
Age : 33
Localisation : Tours
Date d'inscription : 09/01/2007

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeVen 9 Mai - 13:47

Luigi portait un élégant pantalon à pinces blanc, une paie de mocassins noirs neufs et une chemise noire, rentrée dans son pantalon, et les manches retroussées au-dessus des coudes. Depuis quelque temps, il était bien plus élégant que lors de ses premières nuits où il traînait nuit après nuit le même vieux costume blanc, bon marché, râpé, taché... on sentait qu'il se conformait aux principes de sa ligue et qu'il y était de plus en plus à l'aise. Il était d'autant plus obligé de faire corps avec sa ligue que l'Invictus traversait une période délicate en ce moment.

Pour l'heure, il marchait dans la salle commune, effectuant des aller-retours, les bras dans le dos. Ce rendez-vous le préoccupait, car il craignait de tomber dans un traquenard. Il arrêta de marcher et s'adossa contre le mur, regardant tour à tour les deux Dragons. Il attendit la réponse de Liz, pensant que l'accompagnement d'Adam ne serait pas de trop pour la rencontre qui les attendait à Prospect Park.
Revenir en haut Aller en bas
Liz

Liz

Nombre de messages : 132
Localisation : Nantes / Saint-Cloud
Date d'inscription : 08/01/2007

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeMar 20 Mai - 23:51

Depuis ces derniers mois, Liz s'était montrée peu présente et assez renfermée envers ses "partenaires" de coterie. Evitant autant que possible de les voir, semblant de jour en jour plus soucieuse, elle avait manifestement pris le parti d'agir de son côté et de ne pas tellement s'impliquer dans l'enquête.

Actuellement, elle se trouvait en compagnie de ses camarades, l'air plus renfrogné que jamais, assise sur un coin de canapé, silencieuse. La remarque du Chroniqueur ne fit que renforcer son air maussade : elle n'appréciait visiblement pas la liberté que prenaient les autres avec son compagnon ni l'habitude qu'ils avaient prise de le considérer comme leur garde du corps.

Quelque peu sèchement, elle répliqua au Chroniqueur :

- Adam mène sa vie comme il l'entend. Il ne se joindra pas à nous ce soir. Concentrez-vous sur ce qui nous intéresse plutôt que de vouloir à tout prix exploiter ses capacités.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesailesdusilence.free.fr
the Chronicler

the Chronicler

Nombre de messages : 117
Localisation : Saint-Cloud / Nantes
Date d'inscription : 10/01/2007

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeMer 21 Mai - 13:47

Le Chroniqueur fronce les soucrils, surpris de la réaction exagérée de sa consoeur. Il se rapproche d'elle pour lui parler en apparté :

« Je ne sais pas ce qui me vaut cette colère soudaine, mais je vous rappelle qu'Adam m'a sauvé la vie, ou ce qu'il en reste, et que je le considère comme un confrère, un égal ; il a ma confiance et mon amitié. Ne vous méprenez pas sur mes propos ni sur mes intentions, je ne suis pas comme ces rapaces qui abusent des goules comme s'il s'agissait de pantins. Si je lui demande des services, c'est avec la pleine intention de lui rendre l'appareil dès qu'il aura besoin de moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Luigi Capitani

Luigi Capitani

Nombre de messages : 109
Age : 33
Localisation : Tours
Date d'inscription : 09/01/2007

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeMer 28 Mai - 14:37

Pendant que les Dragons échangeaient des "amabilités", Luigi se remit à tourner en rond comme un lion en cage dans la salle commune. Il regarda sa montre, élégante, bracelet métal, le cadran arborant le signe de l'Invictus. La tension était presque palpable. Luigi s'impatienta:

"-Que fait Benedict bon sang?! Le Deep Worm n'est tout de même pas très loin. J'imagine que Flerko n'est pas assez stupide pour tenter quelque chose contre nous cette nuit... mais je ne vois pas ce qu'il peut avoir à nous transmettre. Un rapport avec la Mort Ultime d'Orso de Sanctis vous croyez? Pourquoi avoir attendu si longtemps?"
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeMar 10 Juin - 17:26

La situation était électrique au sein du refuge des nouveaux-nés. Luigi faisait les cent pas. Il avait bien changé depuis ces derniers mois, tout comme le Chroniqueur d’ailleurs. Celui-ci avait de nombreuses questions en tête, probablement semblables à celles que Liz se posait également. Tous ces tracas ne devaient pas être étrangers à la légère querelle qui venait de se dérouler entre les Dragons. Quant à Duke il demeurait fidèle à lui-même. Stoïque, il restait assis dans un coin sans piper mot, attendant que le rendez-vous se profile. Le Sauvage n’était pas de la meilleure compagnie qui soit mais les autres damnés avaient fini par s’y habituer depuis qu’ils formaient tous une coterie.

Une coterie, c’était peut-être là le problème. L’enquête qui était à l’origine de leur formation n’avait pas avancé d’un chouïa malgré les mois qui s’étaient déjà écoulés, et l’ennui avait maintenant pris place dans la non vie des nouveaux-nés. Décidément, être un vampire était bien loin de ce à quoi on pouvait s’attendre après avoir lu des romans ou regardé je ne sais quel film hollywoodien.
Les nouveaux-nés était encore bien loin d’être unis même si rien n’était encore perdu, comme le démontrait l’amitié qui s’était construite entre Benedict et Luigi. Le fait que deux damnés appartenant à des Ligues plus qu’opposées fussent complices était alors de bon augure…

Ce fut à cet instant que le téléphone de Luigi sonna en guise de réponse aux questions qu'il venait de poser. L’Incube saisit alors son portable dernier cri qui se trouvait dans la poche intérieure de sa veste. C’était Benedict qui l’appelait pour lui dire qu’il les attendait en compagnie de l’émissaire de Flerko à Prospect Park, comme prévu. La conversation fut brève. Luigi avait noté le ton inhabituellement grave de Benedict. Il aurait aimé lui demander davantage de précisions mais il se doutait bien qu’à l’autre bout du fil, l’homme de Flerko devait se tenir non loin de là.

Bref, les nouveaux-nés levèrent le camp.

Prospect Park, 22h30


Même si leur refuge se trouvait a proximité, les damnés étaient venus en voiture afin de ne pas éveiller les soupçons. Comme venait de leur dire madame Locksmith quelques minutes plus tôt ; "On n’est jamais trop prudent". A chacune de leur escapade, l’étrange concierge avait pris l’habitude de les accompagner jusqu’à la sortie la plus discrète de la résidence où se situait leur repaire. Là, elle leur avait également souhaité bonne chance.

Les nouveaux-nés étaient à présent dans le Park. Personne n’était censé être ici à une pareille heure, mais y entrer n’était pas un problème pour Duke qui durant ces derniers mois avait arpenté dans les moindres recoins le territoire dont ils avaient dorénavant la charge. Eclairés par une lune en grande partie dissimulée derrière des nuages, les quatre damnés se rendirent donc jusqu’au point de rendez-vous. Ils y retrouvèrent Benedict qui les attendait là en compagnie d’une unique personne. Lorsque cette dernière s’extirpa de l’obscurité pour se présenter, un sourire narquois aux lèvres, les nouveaux-nés eurent tôt fait de le reconnaître, Liz la première.

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Benedictgarzahx1


Il s’agissait de Garza, le Cartien qui avait bassement questionné la jeune Mekhet durant le dernier Élysée de l’année passée, lorsqu'elle avait été introduite auprès de la Famille. Et cette nuit encore, il respirait l’insolence.

- Salutations chers voisins, lança Garza d’un ton ouvertement moqueur, comment donc vous portez vous en cette belle soirée printanière ?

Tous parvinrent à maîtriser leur Bête, les nouveaux-nés étant en supériorité numérique… Il était par contre plus étonnant que Garza y parvienne lui aussi si facilement, et le tout avec une réelle impertinence en prime. Igor Flerko leur avait envoyé un seul et unique vampire, guère plus vieux qu’eux, probablement pour leur faire part de tout le "respect" qu’il leur portait. Mais que voulait-il à la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Luigi Capitani

Luigi Capitani

Nombre de messages : 109
Age : 33
Localisation : Tours
Date d'inscription : 09/01/2007

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeMer 11 Juin - 2:41

Pour rejoindre Benedict au Prospect Park, Luigi avait enfilé un trench-coat noir de bonne facture, lui servant moins à se protéger du froid de la nuit, dont il n'avait que faire, qu'à dissimuler le court glaive sans lequel il quittait rarement le refuge. Dissimulé dans la doublure de son manteau, il était totalement invisible lorsqu'il était debout mais pouvait cependant être gênant lorsqu'il s'asseyait. Il jaugea rapidement Garza... "Chers voisins"... tsss, crétin insolent... Luigi prit la parole le premier, presque avec empressement. Il craignait que la Dragon n'exprime sa rancoeur envers Garza, qui, bien que justifiée, serait déplacée à cet instant.


"-Bonsoir, mon ami. Je pense parler au nom de tous en vous répondant que notre coterie se porte bien. Nous sommes heureux de pouvoir rencontrer un collaborateur d' Igor Flerko. Il est cependant étonnant qu'il ait cru bon de n'envoyer qu'un unique émissaire. A vrai dire, je suis flatté qu'il nous témoigne une telle confiance, nos intentions étant évidemment pacifiques. "

Luigi se fendit alors de son plus beau sourire et fit un petit hochement de tête, comme pour signaler qu'il avait fini sa petite introduction. Toujours avec le sourire, il regarda le visage de Benedict pour détecter un air inhabituel sur la face de l'imposant Cartien. Ils commençaient à se connaître tous les deux, et le comportement de son confrère de coterie était assurément la meilleure indication des intentions des Cartiens à leur endroit.
Revenir en haut Aller en bas
the Chronicler

the Chronicler

Nombre de messages : 117
Localisation : Saint-Cloud / Nantes
Date d'inscription : 10/01/2007

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeMer 11 Juin - 13:18

Au fond de lui, le Chroniqueur est sur ses gardes. Il essaye de ne rien en laisser paraître, bien sûr, et conserve son flegme. Il laisse son collègue prendre la parole et agrémente ses paroles d'un salut de rigueur, un signe de tête.

Flerko fait preuve à nouveau d'un mépris à peine dissimulé. Envoyé Garza, un imbécile notoire, un "indésirable" dont les Cartiens pourraient aisément se passer, montre d'une la confiance et de deux la crédibilité que Flerko accorde aux nouveaux-nés. Mais les informations qu'il a été envoyé pour leur divulguer seront peut-être intéressantes. Cependant, le Chroniqueur se doute que Garza n'a pas été envoyé pour rien : en voilà un qui n'en dira pas plus que ce qu'il doit, car il est fort peu probable qu'il sache quoi que ce soit de plus que ce qu'on lui dit.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeLun 23 Juin - 17:49

- Tss, souffla Garza tout en esquissant un sourire réprobateur, ce n’est pas tant une question de confiance que d’importance.

Le Cartien esquissa un sourire réprobateur tout en soutenant le regard de Luigi qui vit que Benedict, lui, paraissait tendu. Il était évident qu’il ne portait pas l’envoyé de Flerko dans son cœur.

- J’vais faire court : Un nouveau né non aligné qui a pour habitude de se faire remarquer a foutu le boxon chez Mr Flerko. Il a bu une gorgée d’une canette qui n’était pas la sienne. Cet enfoiré est maintenant sur votre "territoire" où il s’est réfugié. D'ailleurs, le fait que ça soit moi qui vous l’apprenne montre à quel point vous êtes efficace. Ce gus pense être à l’abri de la punition qu’il mérite et j’ai bien peur qu’il n’ait pas tort car il y a quelques mois encore ; ça ne se serait pas passé comme ça !

Garza roulait des épaules, non pas pour faire le fier mais plutôt pour se donner une contenance face à la coterie. L’envoyé de Flerko était tendu, et les regards noirs que lui portaient Liz et Duke, toujours silencieux, ne faisaient qu’ajouter à cette tension.

- Enfin bref, reprit Garza, le vampire est un Nosfé du nom de Crook, un fumeur. Je sais de source sûre qu’il a une planque dans l’arrière boutique d’une épicerie sur Maple. Mr Flerko aimerait que vous le délogiez de là bas et qu’il quitte votre secteur. Bien évidemment, il m'a dit de vous faire savoir qu’il saura se montrer reconnaissant, notamment en vous filant des tuyaux utiles sur votre domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Liz

Liz

Nombre de messages : 132
Localisation : Nantes / Saint-Cloud
Date d'inscription : 08/01/2007

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeLun 30 Juin - 12:52

Liz gardait un silence obstiné tandis que se déroulait sous ses yeux une discussion qui semblait la désintéresser au plus haut point. Elle n'était pas là pour faire le flic, n'avait aucune envie de repartir en vadrouille avec la bande de bras cassés avec qui elle formait une coterie... Bref, la proposition de Flerko, qui ressemblait bien plus à un ordre, n'était pas franchement dans ses priorités. Quant à Garza, qu'elle ne portait pas dans son coeur depuis l'Elysée auquel elle avait participé après son arrivée à New York, elle n'avait aucune envie de lui venir en aide en quoi que ce soit.

Du ton sec et froid qui semblait être devenu une habitude chez elle depuis quelques mois, elle répliqua :

- Pour vos leçons sur l'efficacité, mon cher, vous repasserez. Ce n'est pas nous qui avons laissé ce vampire s'échapper de notre territoire après qu'il y ait fait le cirque... Je pense même que Mr Flerko aura à se montrer bien plus que reconnaissant s'il tient tant que ça à nous voir le déloger de notre propre territoire. A qui ce Crook a-t-il "emprunté" un calice, exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesailesdusilence.free.fr
Le Conteur

Le Conteur

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 12/09/2006

[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitimeLun 30 Juin - 14:00

- Pour ce qui est de ce boxon on le doit au lax… grogna Garza avant de reprendre plus posément, à la tolérance de Korda qui veut que les non alignés puissent se balader librement sur les territoires du Mouvement, jusqu’à une certaine limite que vient de franchir ce Crook.

Le Cartien était tendu. Il s’était brièvement emporté avant de parvenir à se ressaisir tout aussi rapidement. Il n’avait pas le droit à l’erreur face à la coterie qui en la personne de Liz, intransigeante, lui était ouvertement hostile. Telle une révélation, Garza venait de se rendre compte de la situation peu enviable dans laquelle il se trouvait.

- Crook a touché à la favorite d’un membre de l’Invictus, continua-t-il l’arrogance en moins, un important client du Deep Worm. Je n’en sais pas davantage. Pour Monsieur Flerko, la discrétion est de mise. Son club offre des "services" à tous les membres de la Famille sans se soucier d’une appartenance à une quelconque Ligue, mais tout le monde ne voit pas ça d’un bon œil. La politique n’a pas sa place dans ce lieu qui a pour unique but d’égayer les longues nuits de nos semblables.

Garza parlait vite, comme s'il déballait son sac. En quelques minutes il était passé du type suffisant à celui de conciliant. Il n’avait pas assez d’assurance pour se permettre de demeurer insolent. Sa témérité s’était alors évanouie.

- Quoi qu’il en soit, Monsieur Flerko est prêt à aller chercher ce poivrot par ses propres moyens si vous lui en donnez la permission, mais il pense que cela pourrait être vu comme une ingérence auprès de la Famille. Il ne veut pas vous mettre dans l’embarras plus que vous ne l’êtes déjà. Pour votre récompense, ça sera à vous de vous arrangez avec lui. Moi, je ne fais que transmettre un message.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Empty
MessageSujet: Re: [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla   [Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Midwood Street, Refuge] De Charybde en Scylla
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sight :: Terrain de jeu - New York City :: New York, New York :: Brooklyn-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser